Système de séparation magnétique

La séparation magnétique est une technique couramment employée dans de nombreux secteurs industriels ainsi qu'en chimie. Elle présente différents intérêts, notamment de réduire le risque de contamination de produits agroalimentaires par des particules métalliques ou l’endommagement de machines sur une chaîne de production. Basée sur l'utilisation d'un champ magnétique pour séparer différents composés, cette méthode est connue depuis le XIXème siècle grâce aux découvertes de Michael Faraday. Elle est appliquée dans le monde industriel depuis les années 60. Dans cet article, nous allons vous expliquer comment séparer certains matériaux en connaissant leur comportement sous un champ magnétique.

A chaque séparateur magnétique son application

Tous les matériaux ne réagissent pas de la même façon face à un champ magnétique. Certains vont créer un nouveau champ de même nature mais de sens opposé à celui appliqué, annulant globalement l’effet : ce sont des matériaux "diamagnétiques". L'or, l'argent, le cuivre en sont de bons exemples. Ils sont séparés en utilisant un dispositif capable de développer un champ magnétique de forte intensité car il permet d’attirer les constituants faiblement magnétisés. D’autres matériaux s’aimantent dans le même sens que le champ magnétique appliqué : ils sont dits « paramagnétiques ». Dans cette catégorie se retrouvent par exemple le platine ou encore le manganèse. Enfin, les matériaux « ferromagnétiques » deviennent aimantés lorsqu’ils sont soumis à un champ magnétique, y compris lorsque celui-ci cesse. Hormis le fer qui a donné son nom à ce type de matériaux, peuvent également être cités le cobalt ou le nickel. Pour parvenir à séparer ces constituants du reste (c'est-à-dire de la matrice), il suffit d'utiliser des séparateurs magnétiques capables de produire un champ de faible intensité. Sur le marché des séparateurs magnétiques, il existe plusieurs dispositifs développant un champ d’intensité faible (inférieure à 0,25 T) à forte (supérieure à 0,5 T). Pour une application industrielle type extraction de particules ferreuses, la poulie magnétique reste une des solutions les moins onéreuses. Concrètement, une poulie est reliée à un aimant fabrication classique, générant ainsi un champ magnétique aux alentours, ce qui rend possible la captation de particules étrangères au produit vendu. Un aimant magnetique peut également être suspendu au-dessus de la matière à analyser. Si le produit à purifier est un liquide, une simple grille aimantée peut permettre de filtrer les impuretés attirées par le champ magnétique. Dans une autre configuration, valable cette fois pour des solides comme pour des liquides, un aimant magnetique plat est placé sous une chute de pente inférieure à 45°. Enfin, un tambour magnétique rotatif peut constituer une bonne alternative à la poulie et à l' aimant fabrication suspendu, notamment du fait de son prix plus intéressant.

La gamme de séparateurs magnétiques est relativement étendue. Afin de vous aider à choisir, il est important de prendre en compte la nature des particules à extraire, l’aspect automatisable du dispositif ainsi que le budget. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site d’IMA, spécialiste de la séparation magnétique.